Types d’automatisation possibles avec des interrupteurs


Aujourd’hui un article orienté plutôt grand public. De la constatation que peu de personnes savent à quoi peut bien servir un interrupteur dans une installation domotique, il m’est venu l’idée d’écrire cet article, pour vulgariser un peu le fonctionnement.

En domotique, les interrupteurs sont très peu utilisés, et sont remplacés par des boutons poussoirs. Plusieurs modèles en fonction des marques existent, des plus simples aux plus élaborés, et dans toutes les gammes de prix. Les fabricants proposent de nombreux modèles différents dans leurs différentes gammes. Soit ce sont des modèles directement intégrables dans le système domotique, soit des modèles classiques qui peuvent être utilisés dans n’importe quelle installation traditionnelle, auxquels on adjoint une interface pour le rendre compatible avec le système domotique en place. Vous récupérez un interrupteur pour le rendre communicant avec le reste de l’installation domotique.

Les technologies utilisées sont :

  • Filaires : généralement par un bus de communication qui permet de faire transiter les ordres – KNX,  pour le standard, et les bus propriétaires type Cresnet et autres
  • par courant porteur
  • wifi
  • en technologie radio avec ou sans pile

Certains interrupteurs sont alimentés par le bus de communication, d’autres se rechargent par l’énergie solaire, ou bien par l’appui exercé directement sur le bouton. Certains intègrent aussi un écran permettant l’affichage d’informations comme la température mesurée, la consigne, etc… Il y a une multitude de solutions et de technologies qui existent.

Qu’en est-il à présent des fonctionnalités que peuvent permettre ces interrupteurs ou boutons poussoir ? Les possibilités là encore sont nombreuses et bien souvent l’affectation d’une fonction à un bouton peut facilement être modifiée sans re-câblage par une simple reprogrammation de ce bouton.

Voici les fonctions principales que l’on pourra retrouver (la richesse des fonctions dépend des modèles):

  • éclairage on/off
  • variation d’intensité d’éclairage
  • scénario
  • commande de volets roulants
  • réglage de température de consigne
  • réglage de vitesse de ventilation
  • commande du volume de la diffusion musicale, ou changement de piste, play, pause, etc…
  • envoie de commande infrarouge pour la commande d’équipements audiovisuels
  • commandes groupées (off général, centralisation des volets, etc….)

 

Contrôle de volets. Photos par Chris Mann

Contrôle de volets. Photos par Chris Mann

L’avantage de ces boutons programmables et de la domotique d’une manière plus générale, outre le fait d’une grande souplesse dans les possibilités de modification, est qu’ils vous permettent d’avoir un seul design d’appareillage pour toutes les commandes de la maison.

Il suffit ensuite d’ajouter des actionneurs qui permettront de recevoir les ordres reçus des boutons pour allumer une lampe, fermer un volet, ouvrir la porte du garage, etc… Un ordre envoyé sur plusieurs actionneurs permettra d’effectuer des commandes groupées. Les actionneurs sont de plusieurs sortes, mais c’est un autre thème.

Est-ce que vous hésitez toujours à partir sur une installation domotique plutôt que traditionnelle? J’espère que cet article vous aura convaincu. Sinon parlez-en à votre conseiller domotique local, il se fera une joie de vous en présenter tous les avantages. Ou bien laissez vos questions et remarques en commentaire de cet article, je vous répondrai bien volontiers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s